Défendre l’humanité et son environnement – un point de vue marxiste

3,00 TTC

Les rapports entre l’homme et la nature.  Et d’abord, qu’est-ce que l’écologie ? Une branche scientifique ? Celle qui a pour vocation d’« étudier les milieux où vivent les êtres vivants » – et donc l’interaction des êtres vivants entre eux dans ces milieux, comme le veut sa définition originelle ou bien une doctrine politique ? Quel est le point de vue de Marx, Engels et des marxistes contemporains sur la question de la défense de l’humanité et de son environnement ? En une quarantaine de pages, cet ouvrage permet au lecteur d’embrasser les grands enjeux du débat en se replongeant dans les classiques du marxisme.
Format : 15 x 21, 93 pages

En stock

UGS : ISBN: 978-2-491403-03-4 | ISSN: 2649-941X Catégories : , Étiquettes : , ,

Description

Il n’y a pas besoin de se proclamer « écolo » pour se préoccuper des graves menaces qui pèsent sur le genre humain et son environnement. Les marxistes n’ont pas attendu que l’écologie soit « baptisée » doctrine et courant politique pour se préoccuper de cette question. Ils l’ont fait bien avant. Cet ouvrage, d’une quarantaine de pages commence par une citation de Karl Marx :

« Avec la prépondérance toujours croissante de la population urbaine qu’elle entasse dans de grands centres, la production capitaliste amasse d’un côté la force motrice de la société et perturbe d’un autre côté le métabolisme entre l’homme et la terre, c’est-à-dire le retour au sol des composantes de celui-ci usées par l’homme sous forme de nourriture et de vêtements, donc l’éternelle condition naturelle d’une fertilité durable du sol. Elle détruit par là même à la fois la santé physique des ouvriers des villes et la vie intellectuelle des ouvriers agricoles. (…) Et tout progrès de l’agriculture capitaliste est non seulement un progrès dans l’art de piller le travailleur, mais aussi dans l’art de piller le sol ; tout progrès dans l’accroissement de sa fertilité pour un laps de temps donné est en même temps un progrès de la ruine des sources durables de cette fertilité. (…) Si bien que la production capitaliste ne développe la technique et la combinaison du procès de production social qu’en épuisant dans le même temps les deux sources d’où jaillit toute richesse : la terre et le travailleur. » (Marx, Le Capital, Livre premier, chapitre XIII, La Machinerie et la grande industrie).

Passionnant exposé d’une quarantaine de pages, d’une conférence marxiste donnée le 12 décembre 2020 par la Tendance communiste internationaliste (TCI) du POID.

Informations complémentaires

Poids 0.080 kg
Dimensions 0.5 × 15 × 21 cm
Pages

40

Dépôt légal

Février 2021

ISBN

978-2-491403-03-4

ISSN

2649-941X

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Défendre l’humanité et son environnement – un point de vue marxiste”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *